A propos Quentin

Chef de projet à l'Anvie, je contribue à la vocation de cet organisme original en organisant des rencontres où cadres d'entreprises et chercheurs croisent leurs expertises et leur pratiques sur des enjeux qu'ils partagent.

- Partager, diffuser les connaissances à l’ère du digital : de la planification à la cocréation – séance de travail du 18 novembre

Le digital remodèle les relations de l’entreprise avec ses parties prenantes (salariés, clients, fournisseurs, partenaires…). Plus que jamais, les croisements d’expertises, les partages de pratiques, la possibilité pour les salariés d’exprimer leur point de vue sont au cœur des modes de collaboration et de création de valeur. Dans quelle mesure le digital suppose de manager l’information et les connaissances autrement ? Comment mettre au diapason les potentialités de partage offertes par le digital avec les besoins opérationnels des collaborateurs ?

Objectif : partager des pratiques et illustrer les défis actuels et futurs du management des savoirs et de l’information.

Intervenants :

Olivier Amprimo, ‎ directeur du développement collaboratif, L’Oréal

Pierre Fayard, Professeur des Universités IAE de Poitiers : de la planification au pilotage de l’émergence.

Le responsable transformations digitales – séance de travail du 23 septembre

Notre première séance de travail est consacrée au responsable « transformations digitales », et particulièrement aux compétences et ressources qui lui sont nécessaires.

Pour contribuer à notre objectif de la séance qui est de caractériser le profil et les ressources nécessaires du chef de projet pour répondre aux enjeux de transformations digitales à court et moyen termes, nous avons le plaisir d’accueillir deux intervenants:

Céline Schillinger Directrice Engagement et communautés Sanofi Pasteur
Stéphanie Missonnier Professeur Assistante, HEC Lausanne

La transformation digitale, au-delà des contextes et des maturités propres à chacune de vos entreprises, relève d’une conduite de changement particulière qui a trait à la culture. Agir sur l’organisation et le management suscite de nouveaux jeux d’acteurs et de pouvoir et pose des défis inédits en matière de stratégie de conduite du changement.

Ainsi, le rôle dévolu aux responsables « transformations digitales » consiste à aménager des transitions voire à préparer des ruptures pour faire émerger de nouveaux modes de collaboration.

Cela nous a amené à vous proposer une série de questions :

Comment mieux cerner les compétences clés du chef de projet « transformations digitales » pour y parvenir ? Sur quels critères déterminer un positionnement organisationnel favorable ? Quels modes de coopération développer avec différentes fonctions (RH, Communication, DSI…) afin d’optimiser la nécessaire articulation global/local, formel/informel d’un projet de transformation digitale ?

Bien évidemment, elle n’est pas exhaustive et les échanges du Club ont vocation à la compléter et l’approfondir.
Vous pouvez d’ores et déjà partager vos propositions, remarques, questionnement !